Blog :

Travailler au Québec

Travailler au Québec

Novembre/Décembre : mois de recrutement pour le Québec et le Canada

Postes vacants toujours en hausse

Vous aimeriez travailler au Québec?

Sachez que le 22 novembre dernier, l’Institut de la Statistique du Québec annonçait que le Québec comptait plus de 110 000 postes vacants au 2ème trimestre 2018. Ce chiffre correspond à une hausse de 32 500 postes par rapport à la même période de 2017 et c’est aussi la première fois qu’il dépasse la barre des 100 000 postes !

Au Québec comme au Canada, ce taux de postes vacants (entre 3% et 3.4%) est sensiblement le même ; on le retrouve aussi en Ontario et en Alberta. Il est toutefois plus élevé en Colombie-Britannique : 4.7%.

Toujours selon l’institut de la Statistique du Québec, près de la moitié des postes vacants se retrouvent dans les régions de Montréal et de la Montérégie (rive-sud de Montréal). Toutefois, c’est dans la Capitale Nationale que le taux de postes vacants est le plus élevé (3.9%). C’est également dans cette région que le taux a augmenté le plus au cours de la dernière année (+ 1,7 point de pourcentage).

Du côté des industries, c’est celle de la fabrication (16 630) qui compte le plus grand nombre de postes vacants. Elle est suivie par celles du commerce de détail (14 605), des soins de santé et de l’assistance sociale (13 570) et des services d’hébergement et de restauration (12 820).

Missions de recrutement très attendues

On comprend donc aisément pourquoi le Canada et le Québec organisent depuis maintenant plusieurs années des missions de recrutement à l’international. Vous avez certainement entendu parler de Destination Canada qui a eu lieu à Paris au début novembre et des Journées Québec les 1er et 2 décembre à Paris.

Destination Canada, forum sur la mobilité au Canada  met en avant les possibilités de vie et de travail au Canada, dans les provinces et territoires autres que le Québec. Toutes les provinces et tous les territoires canadiens ont une population francophone. Cet événement est une activité annuelle, inscrite dans le cadre de la Feuille de route pour les langues officielles. Il vise à informer des candidats francophones des opportunités qui existent pour vivre et travailler en français à travers le Canada.

Le Québec, seule province francophone du Canada, organise deux fois par an depuis 2008, avec les Journées Québec, ses propres missions de recrutement en France. Ainsi, plus d’une centaine d’entreprises se regroupent sous un même toit pour accueillir, après sélection des CV reçus et en fonction des postes disponibles, des centaines de candidats prêts à immigrer et s’installer dans les différentes régions québécoises.

 

24 000 candidatures recensées à la dernière édition des Journées Québec

Travailler au Québec : les entreprises québécoises recrutent aux Journées QuébecLes Journées Québec sont un rendez-vous incontournable en Europe, entre employeurs québécois et candidats de haut calibre. L’édition de décembre 2018  s’est révélée une fois de plus un véritable succès. Plus de 24 000 candidatures ont été analysées par l’équipe de  Pôle Emploi Mobilité Internationale, partenaire incontournable et essentiel à l’événement. Les entreprises et les institutionnels québécois présents ont accueilli 2700 visiteurs ! La centaine d’entreprises présentes ont donné 6000 entretiens.

De nombreux secteurs étaient présents :

  • Aérospatial
  • Consultation, management, administration et comptabilité
  • Génie de la construction, de l’environnement et géotechnique
  • Génie mécanique, électronique et industriel
  • Intelligence artificielle (IA)
  • Jeux vidéo et effets visuels (VFX)
  • Mécanique de véhicules, d’engins et d’équipements
  • Métiers de l’eau et de l’environnement
  • Métiers du bois, menuiserie
  • Restauration
  • Santé
  • Technologies de l’information
  • Usinage, transformation du métal et soudure

Québec International, l’un des partenaires majeurs de cette mission – avec Montréal International et la Société de développement économique de Drummondville –accompagnait près de 40 entreprises de la région pour recruter talents français venant de différents domaines. Du secteur manufacturier, – très présent dans la région de Chaudière-Appalaches -, aux TI en passant par le génie-conseil et la haute technologie, la Capitale Nationale et sa grande région cherchent à recruter talents et travailleurs qualifiés prêts à relever de nouveaux défis et à participer à leur essor économique.

Voir le vidéo : cliquez ici

Québec, Capitale Nationale et sa grande région, à la recherche de talents

Le Canada recrute des talentsLa ville de Québec et sa région affichent une économie florissante dont l’expansion se poursuit depuis plus de deux décennies. Encore en 2017, son PIB augmentait de 2,3%. 

Deuxième plus importante ville au Québec en nombre d’habitants, Québec continue sa croissance démographique notamment par l’accroissement naturel de sa population et par un solde migratoire positif.

Au niveau des emplois, la ville et sa région  ont enregistré un nombre record de 442 800 emplois.  Par le fait de ce dynamisme, les salaires moyens tendent à la hausse. On table en 2017 sur une moyenne de 42 916 $, soit une augmentation de 1,7% par rapport à l’année précédente. De plus, la compétition entre les régions du Québec pour attirer et retenir les travailleurs devrait amener les employeurs de la région de Québec à offrir des salaires encore plus avantageux pour demeurer compétitifs. En ce sens, la croissance annuelle moyenne des salaires pourrait se ramener autour de 2 % jusqu’en 2021.

La bonne performance de l’économie met pourtant en relief certains enjeux auxquels la région est confrontée comme  la rareté de main-d’œuvre. Cette rareté, voire pénurie dans certains cas est engendrée aussi par le vieillissement de la population. Ainsi le taux de chômage dans la région de Québec est le plus faible des régions métropolitaines canadiennes. En  se trouve en-dessous de 4% en 2018. Tout indique que le besoin en travailleurs s’accélérera encore dans les prochaines années en raison des projets d’envergure à venir dans la région et de l’intensification des départs à la retraite. C’est pourquoi les efforts déployés afin de maintenir l’attractivité dans la région sont cruciaux.

La mission du Maire Labeaume en France

Mission du Maire Labeaume
Régis Labeaume, Maire de Québec en mission à Paris, déc 18

Le Maire de la Ville de Québec, Régis Labeaume est d’ailleurs venu une dizaine de jours en France au début du mois pour inviter les jeunes Français qui ne travaillent pas à tenter leur chance dans sa ville. Il explique dans un article de l’Express.fr pourquoi venir s’installer et travailler à Québec :

« Nous avons la langue et nous avons l’emploi : un Français qui vient à Québec n’a aucune raison de ne pas travailler. Le taux de chômage chez les immigrants est ainsi de 6 à 7%, contre 15% à Montréal. Les jobs sont disponibles, les bons salaires sont disponibles – dans les entreprises qui recherchent du personnel, la moyenne des salaires proposés est 40% supérieure au salaire minimum. »

Lire l’article au complet de Natacha Czerwinski de l’Express : lexpress.fr/emploi/gestion-carriere/quebec-pret-a-accueillir-les-jeunes-francais-sans-emploi_2051302.html

Classe Affaires et le recrutement à l’international

Classe Affaires renforce son partenariat avec Québec International. Déjà partenaire dans la prospection et la qualification d’entrepreneurs internationaux, l’entreprise élargit son offre de service au recrutement à l’international.  Avec son partenaire français Temporis, elle participe maintenant aux efforts entrepris par la région Chaudière-Appalaches pour recruter des travailleurs qualifiés.

En collaboration avec ses partenaires experts en RH, l’équipe de Classe Affaires prépare les candidats au marché de l’emploi au Québec. Tout commence avec l’adaptation du CV aux standards du marché canadien et la mise en conformité de sa page LinkedIn, étape essentielle pour se constituer un réseau. Enfin, grâce à son réseau et à l’expertise dans différents domaines des membres de son équipe et de ses partenaires proches, Classe Affaires mesure votre employabilité et vous aide à entrer en contact avec recruteurs et employeurs potentiels.

Dans tous les cas de figure, que vous souhaitiez vous installer au Canada en trouvant un emploi ou pour créer votre entreprise, l’analyse de votre projet doit conduire à vous proposer la meilleure stratégie d’immigration. La procédure d’immigration peut s’avérer longue et complexe. De nombreux critères déterminent vos facilités d’accès à l’immigration. Pour cela, nos partenaires, avocats en immigration notamment sauront vous accompagner.

En savoir plus : Un bel avenir Québec

Les régions québécoises ont d’importants besoins de main d’oeuvre et déploient beaucoup d’efforts pour attirer les immigrants mais aussi pour faciliter leur installation.

En collaboration avec les régions, Classe Affaires vous organise des journées découvertes pour vous aider à appréhender tout ce que vous devez savoir et comprendre pour vous installer sereinement dans un pays que vous ne connaissez pas.
En savoir plus, cliquez ici

 

 

error: Content is protected !!