Le Québec peine à retenir ses migrants francophones

Le Québec peine à retenir ses migrants francophones

Le Québec peine à retenir ses migrants francophones

Le Québec peine à retenir ses migrants francophonesLe Québec peine à retenir ses migrants francophones

[ Le saviez-vous? ]
1 français sur 2 rentre en France au bout de 5 ans!
Mais à quoi est du un tel échec?

Ils sont nombreux, ceux et celles qui ont rêvé de s’établir au Québec afin de se refaire une vie en français. Les publicités gouvernementales laissent miroiter des possibilités d’avenir assuré dans leur langue maternelle, avec un processus de sélection qui les avantage.
Oui, le Québec c’est super, mais ce n’est pas mieux! il ne faut pas y aller pour les mauvaises raisons, et surtout il faut être bien préparé et accompagné pour un tel projet

Rendus ici, ils sont dans bien des cas confrontés à une tout autre réalité. « Au Québec, j’ai été immédiatement mis dans une boîte : celle de l’immigrant francophone, chose que je n’ai pas vécue ici, à Toronto avec les anglophones, même si j’ai un accent en anglais », se souvient George Achi, un Libanais d’origine, naturalisé Français.

Même s’il occupait un bon emploi, il a quitté le Montréal qu’il aimait, mais qui lui rappelait un peu trop les questions identitaires de son passé franco-libanais.

« À Toronto, je suis anonyme et je n’ai pas à me poser toutes ces questions que je fuyais et qui finissent par être difficiles à vivre. »

George Achi

Le couple Sibileau-Brossas, originaire de France, a immigré il y a quelques mois à Mississauga, la banlieue de Toronto. L’entreprise de Thomas Brossas a déménagé ses activités aéroportuaires vers l’aéroport international Pearson de Toronto, le plus important au pays.

Et son épouse, Marine, l’a accompagné.

« Au Québec, les gens sont toujours en mode défensif pour la protection de la langue. C’est bien, mais il y a une carapace dure à percer. On laisse moins entrer d’autres cultures. »

Marine Sibileau

« Toronto est la ville de plein de communautés alors que le Québec est aux Québécois de souche », constate-t-elle.

 

Vous avez un projet au #Canada?
Contactez-nous : info@classeaffairescf.com

Credit : http://bit.ly/2uTGZGV « Radio Canada »

About the Author

Leave a Reply

error: Content is protected !!